Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une aînée au spa

Aujourd’hui, pour ma dernière journée en France, Justine et moi sommes allées aux Soins de Colette, un spa au Château de Garrevaques dont voici le lien, si ça tente de connaître http://www.lessoinsdecolette.com/index.php.

Arrivées au spa, la jeune dame nous indique qu’elle nous a laissé dans la salle pour se changer, un peignoir, des pantoufles et des petites culottes jetables. Tiens que je me dis, c’est différent de chez nous, nous, on les garde ou non mais pas de jetables. J’imagine immédiatement le genre de petites culottes qu’ils fournissaient à maman à l’hôpital, assez confortables si vous voyez ce que je veux dire.

Mais ici « petites » culottes, ce sont vraiment des petites culottes. Quand Justine a ouvert la petite, très petite enveloppe qui les contenait, en les voyant, elle s’est dit : Oh mon Dieu, maman n’entrera jamais là-dedans. Ce qu’ils nous fournissent, ce sont des strings, pis pas de grands strings. De toute façon, ça ne doit pas se faire en format extra large. Deux petits élastiques ayant dans le centre un minuscule triangle.

J’ouvre donc mon petit paquet, sort l’objet, le regarde de tous les côtés, me regarde. Ce ne sera pas une mince tâche.

J’entre une jambe à droite du petite triangle et je remonte. C’est pas mal serré, j’enfile l’autre jambe, ça ne va pas plus loin que les genoux où je vois le minuscule triangle. Prenant mon courage à deux mains, je m’attaque aux élastiques, j’éventre celui de droite, mais celui de gauche est plus coriace ce qui fait qu’une fois à la hauteur voulue, j’ai le triangle plutôt à gauche. On voit donc ce que vous pouvez imaginer, de devant comme de derrière, avec le petit triangle qui pendouille sur la cuisse gauche.

Je ne peux pas me présenter au massage attriquée de la sorte et je m’attaque à nouveau à l’élastique de gauche. Crack, il a lâché. Justine est morte de rire à côté de moi.

Elle s’en va raconter mon histoire à la jeune fille qui me suggère les « petites culottes » pour hommes. Et sur le paquet (pas celui du monsieur car voyons donc, il n’est pas là), sur le petit paquet, c’est indiqué MAX.

Je me résigne et j’enfile les culottes bikinis pour hommes en prenant bien soin de mettre l’étiquette à l’arrière. J’avais comme un vide important sur le devant tellement que je croyais qu’elles étaient à l’envers.

La question que je me pose toujours, sûrement que les élastiques de mon string étaient incorrects.

Chez les français, quand est-ce qu’on est considéré comme obèse. Jusqu’à aujourd’hui, ça ne m’était jamais arrivé de me sentir aussi grosse mais voilà à mon retour, vite la diète. De toute façon, j’ai hâte de porter autre chose que mes bermudas en lycra extensible.

 

C’était une courte tranche de vie d’une aînée en liberté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Géraldine Mallet Haché 06/09/2015 06:41

Oh la, la que tu m'as fait rire toi... Me semblait que ça faisait longtemps que je n'avais pas venu vous lire et par hasard je tombe sur un de vos écris que j'avais partagé mon mur FB. Donc j'ai décidé de venir voir si vous aviez du nouveau. Mon doux que ça fait du bien de vous lire et de rire avec vos histoires aussi comique les unes comme les autres. C'est super et surtout continuer à nous raconter vos aventures comiques... Bravo à vous chère dame... xx xx

CHRISTIAN 06/03/2015 04:36

Tu me fais tellement rire! Nous sommes avec toi quand on lit tes aventures. en tout cas bien courageuse de raconter cette péripétie qui devrait amener ce spa à ce poser des questions! lol

beatrice 01/11/2014 19:52

Quelle histoire. J'étais pliée. Quel plaisir de vous lire. Ca me met du beaume au coeur. des tranches de rire, les zygomatiques qui travaillent. Ca fait du bien.
Quel bonheur! les larmes me coulent tellement j'ai ri
Bien le bonjour

Une aînée en liberté 01/11/2014 20:25

Très heureuse d'avoir pu faire travailler votre zygomatique.
À la prochaine.
Francine

Nicole Guinard 31/08/2014 23:33

Je viens de lire votre post sur les petites culottes jetables et je me tords de rire...

Une aînée en liberté 01/11/2014 20:24

Bonjour Nicole,
Il aurait fallu me voir, l'avoir vu autrement, j'aurais pu être gênée.
Bienvenue et au plaisir
Francine

Denise Morais 09/08/2014 03:25

Un petit bonheur de la vie....c'est d'éclater de rire toute seule dans une pièce.
C'est ce qui vient de m'arriver en te lisant!
Merci de la part de ma rate qui se dilate!
As-tu vérifié sur Ebay? Ils vendent peut-être ces petites culottes.
Tu pourrais en vendre sous forme de démonstrations dans les maisons, comme avec Tupperware!

Une aînée en liberté 10/08/2014 13:51



C'est le bonheur que je veux créer par ce blogue. Merci de me lire, c'est stimulant et encourageant à continuer.


Pour les petites culottes, je laisse tomber la chose. À moins que j'envoie en France le modèle qu'ils donnent dans les hôpitaux, ça va faire à tout le monde, j'en suis persuadée.


Bonne et belle journée à toi.